A+ | A-
Poitiers, Limoges, Périgueux, Cahors, Tulle, Brive-la-Gaillarde, Aurillac, Rodez... Une ligne nouvelle de 115Km. Vitesse commerciale de 320Km/h entre Poitier et Limoges. Modernisation du réseau ferrovière existant. Poitier-Limoges : 35 minutes, Paris-Limoges : 2 heures, Paris - Brive-la-Gaillarde : 3 heures. LGV Poitiers Limoges, un levier économique et touristique pour le Limousin, le Poitou-Charentes, et les départements limitrophes.

Glossaire

→ A

ACTUALISATION

Réévaluation d'un coût, effectuée à un moment donné pour tenir compte de l'évolution des paramètres économiques depuis la date où le coût a été calculé (date de référence) jusqu'à la date fixée pour l'actualisation.

AVANT-PROJET

Les études d'avant-projet ont pour objet de :

  • en tranches de réalisation en précisant la durée,
  • Etablir l'estimation du coût prévisionnel des travaux décomposé par natures (CPPR),
  • Permettre l'établissement du forfait de rémunération de maîtrise d'oeuvre,
  • Etablir, le cas échéant, les dossiers à déposer en vue de l'obtention des autorisations administrataives nécessaires (demande de permis de construire, dossier d'enquête publique).

→ B

BV

Bâtiment Voyageurs : gare

→ C

CAPACITÉ D'UNE LIGNE FERROVIAIRE

Nombre de trains que cette ligne est capable de faire circuler durant une période donnée.

CHEF DE MISSION

Personne chargée de piloter les projets de liaisons ferroviaires nouvelles en constituant des équipes dédiées à ces projets qu'ils dirigent.

CONCERTATION 

Elle a pour objectif d'informer et de recueillir les remarques et suggestions sur l'objectif de l'opération ainsi que sur son contenu.

CONVENTION DE FINANCEMENT

Convention établie entre les divers partenaires financiers définissant le programme, l'enveloppe prévisionnelle pluriannuelle, le délai de la réalisation, la ou les maîtrises d'ouvrage, la maîtrise d'oeuvre, la répartition des financements, les dispositions financières applicables pendant le déroulement de la convention et les règles de reporting.

CPER

Contrat de Plan Etat-Région : convention signée entre l'Etat et les régions en vue de l'élaboration de projets liés à différents types d'activités. Chaque contrat de plan comprend un volet ferroviaire. Les CPER répondent aux objectifs de modernisation du réseau pour optimiser la qualité du service, augmenter la capacité du réseau, développer l'offre ferroviaires des principaux bassins d'emploi et faciliter l'intermodalité pour le transport de marchandises.

→ D

DIRECTEUR D'OPERATION

Personne physique désignée par RFF, chargée d'assurer le pilotage et le contrôle permanent des missions exercées au titre d'une convention de mandat de maîtrise d'ouvrage et de maîtrise d'oeuvre établie pour les études et la réalisation d'une opération.

DUP 

Déclaration d'Utilité Publique : elle est en général prononcée par un décret en Conseil d'Etat. Elle ne peut intervenir que si tous les documents d'urbanisme sont ou ont été rendus compatibles avec le projet. La mise en compatibilité des documents d'urbanisme est effectuée grâce à des enquêtes conjointes à l'enquête publique préalable à la DUP du projet.

→ E

ENQUETE PUBLIQUE PREALABLE A LA DUP

Lorsque des acquisitions foncières doivent être envisagées, on procède à une enquête préalable à la déclaration d'utilité publique du projet. Un dossier élaboré par le maître d'ouvrage est soumis au préfet concerné qui ouvre l'enquête publique.

ETUDE D'IMPACT

Etape préalable à la réalisation de la plupart des projets. L'évaluation des impacts du projet sur l'environnement au sens large (environnement naturel, environnement humain) et la définition des mesures correctives ou compensatoires doivent être lancées à la suite de l'analyse de l'état initial, dès que les éléments de tracé des études d'avant-projet sont disponibles.

→ F

FUSEAU

Bande de terrain d'environ un kilomètre de large, à l'intérieur de laquelle un tracé est ensuite étudié (correspond aux Zones Préférentielles de Passage pour le projet de LGV Poitiers-Limoges)

→ G

GESTIONNAIRE D'INFRASTRUCTURE

Tout organisme ou toute entreprise, RFF pour le Réseau Ferré National, chargé(e) notamment de l'établissement, de l'entretien, du développement et de la facturation de l'infrastructure dont il a la charge.

→ H

→ I

INFRASTRUCTURE

Installations fixes : plate-forme, ouvrages en terre, ouvrages d'art (ponts, viaducs, etc.), voie.

INFRASTRUCTURE DE TRANSPORT

Ensemble de supports physiques de l'activité de transport : autoroutes, autres routes (nationales, départementales et communales), voies ferrées, voies d'eau navigables notamment.

INTERMODALITE

Mise en oeuvre successive de plusieurs modes de transport différents : air-route-rail-voie d'eau ou rail-transports urbains ou périurbains (cars, tramway...)-modes doux (vélo, marche à pied...).

→ J

→ K

→ L

LGV

Ligne à Grande Vitesse.

LIGNE

Axe ferroviaire comportant 1 ou plusieurs voies.

LONGUEUR D'UN TRAIN

S'exprime y compris le moyen de traction (locomotive). La longueur d'un train ne doit pas dépasser en France 750 m.

→ M

MAÎTRE D'OEUVRE

Personne physique ou morale qui conçoit et réalise l'ouvrage pour le compte du maître d'ouvrage. Le maître d'oeuvre apporte une réponse technique, économique et architecturale au programme défini par le maître d'ouvrage.

MAÎTRE D'OUVRAGE

Personne morale pour laquelle l'ouvrage est construit. Responsable principal de l'ouvrage, il remplit dans ce rôle une fonction d'intérêt général dont il ne peut se démettre. 

→ N

→ O

OUVRAGE

Ensemble de constructions et de matériels de toutes natures, résultant de la mise en oeuvre de technique et de procédés généralement complexes et faisant intervenir des études de conception et de réalisation, des fournitures de matériels divers, des travaux de plusieurs corps d'état et divers types de services (inspection, sécurité...).

→ P

PANTOGRAPHE

Pièce mécanique articulée située au-dessus de la locomotive et servant à capter le courant électrique.

PAR

Poste d'Aiguillage et de Régulation : gère les aiguillages et la circulation des trains (en général sur LGV).

PASSAGE A NIVEAU (PN)

Croisement, au même niveau, d'une voie routière ou piétonne et du chemin de fer.

PEAGE

Redevance d'utilisation des infrastructures ferroviaires. Elles sont payées par les entreprises de transport ferroviaire (SNCF, autres transporteurs...) au gestionnaire d'infrastructures (Réseau Ferré de France).

PONT-RAIL (PRA)

Pont ferroviaire - permettant à une ligne ferroviaire de franchir un obstacle (route, rivière...).

PONT-ROUTE (PRO)

Pont routier -  permettant à une route de franchir un obstacle (voie ferrée, rivière...). 

→ Q

→ R


→ S

SAUT-DE-MOUTON

Permet à une ou plusieurs voies de franchir un groupe complet de voies (généralement avec des remblais d'accès), ou de s'intercaler dans un groupe de voie (généralement avec des estacades d'accès).

SILLON

Capacité d'infrastructure requise pour faire circuler un train donné entre deux points d'un réseau ferré pendant une période de temps donnée. Un sillon correspond plus simplement à l'horaire d'un train.

→ T

TER

Train Express Régional.

TGV

Train A Grande Vitesse.

→ U

→ V

VOIE

Ensemble comprenant les rails, les traverses, le ballast. L'infrastructure du réseau ferré national comprend les voies, la caténaire, les installations de signalisation et les éléments associés (dispositifs d'annonce, de répétition...).

→ W, X, Y,

→ Z