A+ | A-
Poitiers, Limoges, Périgueux, Cahors, Tulle, Brive-la-Gaillarde, Aurillac, Rodez... Une ligne nouvelle de 115Km. Vitesse commerciale de 320Km/h entre Poitier et Limoges. Modernisation du réseau ferrovière existant. Poitier-Limoges : 35 minutes, Paris-Limoges : 2 heures, Paris - Brive-la-Gaillarde : 3 heures. LGV Poitiers Limoges, un levier économique et touristique pour le Limousin, le Poitou-Charentes, et les départements limitrophes.

La concertation au cœur du projet (2008-2012)

LES OBJECTIFS DE LA CONCERTATION TERRITORIALE

A la suite du débat public, la concertation territoriale a eu pour vocation de permettre aux personnes concernées de contribuer à l'élaboration progressive du projet de LGV Poitiers-Limoges. Elle a impliqué les services de l'Etat, les collectivités locales, les organismes socio-professionnels, les associations représentatives, les habitants directement concernés et le public jusqu'à la préparation de l'enquête publique au premier semestre 2013.

La concertation a permis :

  • d'informer de manière permanente sur l'avancée des réflexions et sur les décisions relatives au projet ;
  • de favoriser la participation active de toutes les personnes concernées : formulation de leurs attentes, expression de leurs avis, propositions et connaissances concrètes permettant d'alimenter les études sur le projet ;
  • d'éclairer les orientations à suivre par Réseau Ferré de France (aujourd'hui SNCF Réseau) et par les partenaires du Comité des Financeurs, pour préparer les décisions ministérielles ;
  • de coordonner ce projet avec d'autres politiques et projets territoriaux ;
  • plus généralement, de favoriser l'élaboration d'un projet qui respecte son environnement humain et naturel. La concertation territoriale s'est déroulée de manière continue, et en étroite relation avec les différentes étapes d'études.
     

LES MODALITÉS DE LA CONCERTATION TERRITORIALE

Le maître d'ouvrage Réseau Ferré de France a souhaité susciter un partage d'informations permanent avec les participants aux ateliers thématiques, mais aussi avec le grand public qui a pu faire part de ses avis lors des différents stades d'élaboration du projet.

Pour ce faire, les principales actions mises en œuvre ont été :